The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

Riposte contre l’Epidémie de Rougeole dans l’Aire de Santé de Yoboki, Région de Dikhil, République de Djibouti

La rougeole est une maladie contagieuse très contagieuse causée par un virus de la famille des Paramyxoviridae (virus de la rougeole). Le mode de transmission est de personne à personne par l'air et les gouttelettes respiratoires en suspension dans l'air. La période d'incubation est de 7 à 18 jours, entre l'exposition et la fièvre.

À ce stade initial, les signes cliniques peuvent inclure un nez qui coule (rhume), une toux, des yeux rouges et larmoyants, de petits points blancs à l'intérieur de la joue , une fièvre et une éruption cutanée quelques jours plus tard.

Malgré un vaccin sûr et efficace, la rougeole reste l'une des principales causes de décès chez les jeunes enfants. L'Organisation mondiale de la santé estime qu'environ 89 780 personnes dans le monde sont mortes de la maladie en 2016, la plupart étant des enfants de moins de 5 ans.

Djibouti a connu deux épidémies de rougeole dont la première de janvier à mai 2015 et la seconde d'août à octobre 2015. Au total, 140 cas suspects ont été découverts, dont 61 ont fait l'objet d'une enquête et d'un prélèvement. Sur les 61 cas testés, 47 ont été confirmés positifs.

Le 12 juin 2022, le résident de Djibouti-FETP, basé à Dikhil a notifié au service de surveillance épidémiologique de l’Institut National de Santé Publique de Djibouti (INSPD), six (6) cas  suspects de rougeoles pour la semaine épidémiologique numéro 23 ( période allant  05 au 11 juin 2022), dont cinq (05) ont été enregistrés au poste de santé de Yoboki dans la région de Dikhil et un (1) cas suspect à la ville de Dikhil.

Face à cette situation, la coordination du Djibouti- FETP avec l’appui technique, logistique financier de AFENET et de INSPD à déployer ses résidents, gradués et mentors pour réaliser une investigation, mettre en place de mesure de prévention et de contrôle contre la flambée de cas de rougeole dans la région de Dikhil.

En rappel, la région de Dikhil est une région située au Sud-Ouest de la république de Djibouti avec une superficie de 7 200 km2 et une population estimée à 108 875 habitants en 2021 (annuaire 2021). Le poste de santé de Yoboki quant à lui, est situé à 64 kilomètres de la ville de Dikhil en République de Djibouti et à 135 kilomètres (par la route) de la capitale, Djibouti, avec une population estimée à 35 428 en 2022. Le village de Agna est à 30 km Yoboki et compte environs 1700 habitants en 2021). Le centre médico-hôspitalier de Dikhil est l'un des huit établissements médicaux couvrant la région de Dikhil. La population de la zone CMH est estimée à 37 309 personnes. Le district de Dikhil est l'un des districts ayant les faibles couvertures vaccinales comme les régions Tadjourah et Obock. En effet le taux de couverture vaccinale en rougeole (VAR) est de 25,64 % en 2021, bien en dessous de 80%. Il en est de même avec le Pentavalent (39,81% pour la première dose (PENT1) et 30,89 % pour la troisième dose (PENTA3) en 2021 (Annuaire 2021).

L’équipe d’investigation multidisciplinaire était composée de : (i) 1 Médecin chef de la région de Dikhil et son équipe, (ii) 1 résidents FETP, (iii) 2 Gradués de Djib-FETP (iv) 2 mentors de Djib-FETP, (v) 1 agent du laboratoire de Dikhil, (vii) 1 agent du PEV de Djibouti.

L’équipe d’investigation et de riposte a mené entre le 16 au 30 juin 2022, une investigation des cas et autour des cas, fait de prélèvements sanguins pour le laboratoire, fait des recherches active des cas au niveau des structures sanitaires et en communauté, fait des sensibilisations à l’endroit des populations et des agents de santé et fait la vaccination des autours des cas.

Au total, 12 cas suspects de rougeoles ont été enregistrés au poste de santé de Agna et CMH de Dikhil. La median d’âge des sujets était de 6 ans (min : 6 mois, max : 18 ans). Parmi les cas suspects, 8 (67%), étaient de sexe féminin. Sur 10 prélèvements testés au laboratoire (PCR), 8 (67%) étaient positifs à la rougeole par le laboratoire de l’Institut National de Santé Publique de Djibouti (INSPD). Tous les cas rougeoleux (100 %) n’avaient jamais été vaccinés contre la rougeole et tous les cas (100%) provenaient de la localité d’Agna dans l’aire sanitaire de Yoboki dans la région de Dikhil. 14 enfants contacts avec les cas, âgés entre de 9 mois à 15 ans ont été vaccinés avec le vaccin contre la rougeole par l’ACoDD de Djibouti FETP au cours de déploiement. La vaccination des personnes contact devrait être poursuivi avec l’infirmier-chef du poste de santé de Agna et au CMH de Dikhil. L’ACoDD de Djib-FETP a  participé à la prise en charge des cas malades .

Des actions de sensibilisation sur la prévention de la rougeole et les autres maladies évitables par la vaccination, sur les signes et les symptômes de la maladie, la consultation précoces, la faible couverture vaccinale et la notification précoce ont été réalisées par l’ACoDD de Djibouti FETP aussi bien auprès des agents de santé qu’au niveau de la population.

Au total 12 cas IGM rougeole positif dont 8 à Dikhil et 4 à Djibouti ville ont été confirmés. Les 8 cas confirmés de Dikhil présentent un lien épidémiologique et proviennent tous de la localité de Agna (poste de santé de Yoboki). 

Seuls deux cas sur 12 cas confirmés sont vaccinés. L’épidémie a été confirmé à Dikhil tandis qu’à Djibouti ville, la confirmation éventuelle de l’épidémie sera possible qu’après la collecte d’informations additionnelles nécessaires pour compléter la liste linéaire. 

L’investigation réalisée par les ACoDD dans l’aire de santé de Yoboki a permis de confirmer l’épidémie de rougeole dans la localité d’Agna et d’identifier les facteurs à l’origine de la survenue de ces flambées. Il s’agit entre autres de : (i) une faible couverture vaccinale des enfants de 6 à 59 mois qui était de 25% dans le district de Dikhil et de 0% dans localité de Agna ; (ii) un personnel de santé en nombre insuffisant (un infirmier major et un aide-soignant) au Poste de Santé de Yoboki ; (iii) des déplacements de la population nomade entre Dikhil et le pays voisin (République de l’Ethiopie) à la recherche des pâturages et de l’eau et du commerce ; (iv) de grandes distances qui séparent les ménages (entre 5 et 10 Km) . En outre les actions des santé publique menées ont permis de limer la propagation de l’épidémie.

Après l’investigation, l’équipe a formulée les recommandations les suivantes de :

1. Renforcer la surveillance épidémiologique au niveau des postes de santé du district de Dikhil

2. Renforcer les poste de santé de Dikhil en intrants et médicaments pour la prise en charge des cas atteints de rougeole et autres maladies évitables par la vaccination

3. Vacciné toute la population de l’aire sanitaire de Yoboki contre la rougeole ;

4. Reprendre la stratégie mobile/et ou la stratégie avancée de vaccination pour améliorer la couverture vaccinale dans le District de Dikhil.

5. Renforcer les poste de santé de Dikhil en personnel qualifié (infirmiers, Sage femmes)